Partenariat Projet Aladin - Mémorial de la Shoah : de nouvelles formations pour les enseignants en France


Partenariat Projet Aladin - Mémorial de la Shoah : de nouvelles formations pour les enseignants en France

Le Projet Aladin a conclu un accord avec le Mémorial de la Shoah pour la formation des enseignants et des chefs d’établissements sur les thématiques qui les aideront à lutter contre l’antisémitisme et la xénophobie dans les milieux scolaires en France.  « La combinaison de l’expérience du Projet Aladin dans la lutte contre l’antisémitisme, le racisme et le négationnisme surtout dans le monde musulman, et la capacité unique du Mémorial de la Shoah dans la formation des enseignants feront de ce programme un atout important et efficace qui pourrait inspirer d’autres pays européens » a affirmé Leah Pisar, présidente du Projet Aladin.

Face à la propagation des crispations identitaires, des atteintes à la laïcité, de l'antisémitisme et du racisme dans de nombreuses écoles, le Mémorial de la Shoah, en partenariat avec le Projet Aladin proposera en 2018-2019, aux rectorats intéressés, des formations pour les enseignants et les chefs d’établissements sur les thématiques suivantes :

– Le sort des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale, notamment dans le monde arabo-musulman

– Histoire de l’antisémitisme dans le monde arabo-musulman

– Histoire des Juifs dans le monde arabo-musulman

– Histoire du fait religieux

En abordant les thèmes de l’histoire des relations judéo-musulmanes, l’histoire de l’antisémitisme dans le monde arabo-musulman et la Shoah et le monde arabo-musulman, les formations visent à favoriser une connaissance précise des parcours historiques et culturels de certains élèves et de leurs ascendants, dans le contexte de l’histoire de ces relations interculturelles. Pour la première fois, l’histoire du fait religieux sera aussi ajoutée à ces formations. 

Il s’agit ainsi  de permettre aux professeurs, notamment ceux enseignant l’histoire, l’éducation morale et civique, les sciences économiques et sociales et la littérature, de mieux répondre aux représentations erronées et aux fantasmes de certains élèves, de contribuer ainsi à consolider un socle de valeurs partagées et enfin de construire une histoire commune autour de la connaissance précise des réalités historiques et sociologiques. Une mallette pédagogique composée des livres de la collection « Histoire Partagée » du Projet Aladin et d'un dossier pédagogique accompagnera chaque participant au cours de la formation. 

Le Projet Aladin est engagé depuis 2014 sur le terrain de la formation des étudiants, des enseignants et des responsables de l’éducation. Notre action a d’abord été dirigée à l’attention des pays de l’arc méditerranéen où publications, rencontres, conférences et séminaires ont été déployés. Les évènements dramatiques qui se sont succédés en France depuis les tueries de Toulouse et Montauban, en mars 2012, faisant suite eux-mêmes depuis de nombreuses années à une multiplication des agressions et des incidents à caractère raciste et antisémite, jusqu’au cœur de l’Ecole, ont incité le Projet Aladin à mettre en place des formations en France.

Après réévaluation, le conseil d’administration du Projet Aladin a décidé de poursuivre ce programme en partenariat avec le Mémorial de la Shoah. En effet, la mise en œuvre et le suivi efficace d’un programme national de formation nécessite les compétences et l’expérience d’un organisme tel que le Mémorial de la Shoah.