40 Questions, 40 Réponses

» 40 Questions 40 Réponses » Les Nazis, la Shoah et les Musulmans


 

20Que pensaient vraiment les nazis des musulmans ?

Selon l'idéologie raciste des nazis, les Arabes sont de race sémite et donc des sous-hommes semblables aux juifs. Dans son livre, Mein Kampf, Hitler décrit le combat pour la domination du monde comme étant une lutte se déroulant sur le plan racial, culturel et politique entre les Aryens et les non-aryens. Il avait élaboré une "échelle" de la hiérarchie raciale, affirmant que les "Aryens" allemands étaient au sommet de cette échelle tandis que juifs et Tziganes étaient tout en bas. Dans l'échelle raciale d'Hitler, Arabes et musulmans occupaient une place peu glorieuse et étaient l'objet d'un mépris similaire à celui qu'il avait pour les juifs.
Dans une remarque personnelle faite en 1939 Hitler décrivit le peuple du Moyen-Orient comme un peuple "de demi-singes peints qui devraient tater du fouet."
Dans d'autres circonstances, cependant, les nazis n'ont jamais laissé leur vision idéologique entraver leurs considérations politiques plus pressantes. Ainsi reconnurent-ils qu'il était important de chercher à plaire au monde arabe et au monde musulman pour que ceux-ci prennent leur parti et dans leurs déclarations publiques ils minimisèrent l'opinion qu'ils avaient réellement des musulmans et des Arabes. Lorsque Mein Kampf a été traduit en arabe en 1938, faisant preuve de"tact," Hitler, lui-même, proposa de ne pas y faire figurer sa théorie de "l'échelle raciale."

 

21Quelle attitude eurent les musulmans envers les nazis ?

Pendant les années 1930 les nazis se sont efforcés de tirer parti du ressentiment arabe et perse contre la domination coloniale britannique au Moyen-Orient. Les nazis promirent aux Arabes de les "libérer" des Français et des Britanniques, promesse que beaucoup, au sein du monde arabe, crurent sur parole, ne saisissant pas la nature raciste d'un régime nazi qui les aurait vraisemblablement réduits en esclavage dans leur propre pays,.
Bien que l'on ait très largement compris l'Allemagne nazie dans une grande partie du monde musulman, cela venait surtout d'une forte hostilité envers les Britanniques, plutôt que d'un soutien aux doctrines racistes nazies et on y trouvait rarement un élément antisémite. Et tandis que, pour la grande majorité des musulmans, la guerre en Europe restait un conflit lointain, les nazis réussirent à recruter directement quelques musulmans. Deux divisions SS furent levées parmi les musulmans d'Albanie et de Bosnie, mais les nazis se rendirent rapidement compte que ces unités étaient inefficaces sur le plan militaire et n'étaient nullement motivés pour combattre pour le Troisième Reich. Les nazis firent grand cas de la rencontre entre Hitler et Haj Mohammed Amin al-Husseini, Grand Mufti de Jérusalem, qui eut lieu le 21 novembre1941. Al-Husseini ou les troupes musulmanes qui combattirent aux côtés de la Wehrmacht n'étaient pas représentatifs de ce qu'éprouvaient les musulmans au cours de la Deuxième Guerre Mondiale. Des centaines de milliers de soldats musulmans venus d'Afrique, des Indes et d'Union Soviétique, combattirent dans les armées alliées pour aider à vaincre le fascisme en des lieux comme El-Alamein, Monte Cassino, les plages de Provence et Stalingrad.

 

22Des musulmans ont-ils contribué à sauver la vie de juifs fuyant les persécutions nazies ?

Oui. Il est intéressant à cet égard de signaler le cas de l'Albanie. L'Albanie est le seul pays européen qui a une majorité musulmane dans sa population. L'Albanie a été le seul pays européen où il y avait plus de juifs après la guerre qu'il n'y en avait eu avant guerre. Avant la Deuxième Guerre Mondiale il n'y avait que 200 juifs en Albanie sur une population de 800.000 personnes. Après la guerre il y avait beaucoup plus de juifs après que des réfugiés juifs, venus d'une demi-douzaine de pays, aient fui les persécutions nazies et se soient réfugiés en Albanie.
Parmi les 70 musulmans reconnus officiellement comme Justes Parmi les Nations, il y a, à leur propos, un grand nombre d'histoires relatant des histoires de grand courage et de sacrifice. Parmi ces héros musulmans on trouve le Bosniaque Dervis Korkut, qui cacha une jeune juive résistante du nom de Mira Papo et qui préserva la Haggadah de Sarajevo, l'un des manuscrits en hébreu les plus précieux au monde. Ou le Turc Selahattin Ulkumen, qui sauva cinquante juifs des fours d'Auschwitz. Son geste héroïque fut la cause indirecte de la mort de son épouse, Mihrinissa, tuée lors de représailles menées par les nazis. C'était peu après qu'elle eut donné naissance à leur fils, Mehmet. Il y eut encore l'Albanais Refik Vesili qui, à l'âge de 16 ans, sauva huit juifs en les cachant dans la maison que possédait sa famille à la montagne.