40 Questions, 40 Réponses

» 40 Questions 40 Réponses » Questions de base sur la Shoah


 

7Que signifie le terme Shoah ?

Le terme de Shoah englobe les persécutions et les meurtres systématiques d'environ six millions de juifs par le régime nazi et ses collaborateurs entre1933 et 1945. Les nazis, qui sont arrivés au pouvoir en Allemagne en janvier 1933, pensaient que les Allemands appartenaient à une "race supérieure" et que les juifs, considérés comme "inférieurs," représentaient une menace étrangère à la soi-disant communauté raciale allemande. Les Tziganes, des personnes souffrant de handicaps mentaux et physiques et des Polonais furent également la cible de destructions ou furent décimés pour des raisons raciales, ethniques ou nationales.

 

8Qu'entend-t-on par "Solution Finale" ?

L'expression "Solution Finale" renvoie au plan élaboré par l'Allemagne nazie pour massacrer tous les juifs d'Europe. Cette expression a été utilisée pour la première fois lors de la Conférence de Wannsee qui s'est tenue à Berlin le 20 janvier 1942, lorsque des responsables allemands ont discuté de sa mise en oeuvre. Les nazis utilisèrent l'expression "Solution Finale" pour dissimuler ce projet qui avait pour but le massacre de tous les juifs d'Europe, en les tuant par balles, en les gazant et en utilisant tout autre moyen. Ce sont six millions de juifs, hommes, femmes et enfants, environ, dont un million et demie d'enfants, qui furent assassinés pendant la Shoah. Soit les deux-tiers des juifs qui vivaient en Europe avant la deuxième guerre mondiale.

 

9Combien de juifs ont été tués pendant la Shoah ?

Entre cinq et six millions de juifs, sur les neuf millions de juifs qui vivaient en Europe, ont été tués pendant la Shoah. Il est impossible de savoir exactement combien de personnes sont mortes étant donné qu'elles ont péri au cours de milliers d'événements sur une période de plus de quatre ans. La moitié environ des victimes juives a trouvé la mort dans des camps de concentration ou des camps de la mort comme Auschwitz. L'autre moitié a été assassinée lorsque les soldats nazis sont entrés dans nombre de petites et de grandes villes d'Allemagne, de Pologne, d'Union Soviétique ou d'autres régions, et y ont massacré les gens par dizaines ou par centaines.

 

10Qu'est-ce qui prouve que tant de juifs ont été tués par les nazis?

Parmi les nombreuses preuves du massacre de cinq à six millions de juifs par les nazis il y a :
• Les rapports officiels où est inscrit le nombre de personnes envoyées dans les camps de la mort principaux qui furent construits et utilisés essentiellement pour les juifs
• Des études démographiques portant sur le nombre de juifs en Europe avant et après la guerre
• Des rapports d'activité de commandants nazis de camps de la mort et d'escouades de la mort dans les territoires conquis
• Des témoignages de dirigeants et de commandants nazis recueillis après la guerre
• D'autres preuves plus récentes sont apparues avec, par exemple, l'excavation de charniers en Ukraine.


Des dirigeants nazis ont fait de nombreuses références à l'extermination des juifs, comme dans :

- Le journal de Joseph Goebbels, Chef de la Propagande d'Hitler (Lochner, The Goebbels Diaries, 1948, pp. 86, 147-148):

14 février 1942 : Le Führer a exprimé une nouvelle fois sa détermination à voir nettoyer sans pitié l'Europe des juifs. Sans qu'il y ait ni sensiblerie ni dégoût facile. Les juifs méritent la catastrophe qui leur arrive. Leur destruction ira de pair avec la destruction de nos ennemis. Nous devons accélérer ce processus froidement et avec détermination.

27 mars 1942 : La procédure suivie est assez barbare et ne sera pas décrite ici de manière plus précise. Il ne restera pas grand chose des juifs. On peut dire globalement que 60 % d'entre eux environ devront être liquidés tandis que 40 % seulement peuvent être utilisés pour des travaux forcés.

- Discours du Chef SS Heinrich Himmler à Posen le 4 octobre 1943, enregistré sur bande magnétique (Procès des Criminels de Guerre les Plus Importants, 1948, Vol. XXIX, p. 145):

Je me réfère maintenant à l'évacuation des juifs, l'extermination du peuple juif. C'est quelque chose qui se dit facilement : "le peuple juif est en cours d'extermination" dit chaque membre du Parti , "tout à fait, cela fait partie de nos plans, cette élimination des juifs, cette extermination, nous sommes en train de le réaliser."

 

11Pourquoi les nazis ont-ils choisi les juifs, parmi tous leurs "ennemis" - pour les exterminer ?

Hitler a mené une guerre mondiale pour accomplir son rêve de domination mondiale. Cette guerre a fait quelque 72 millions de morts, avec, parmi eux, 47 millions de civils, dont quelque six millions de juifs. Les juifs ont été la cible de la Shoah parce qu'Hitler haïssait les juifs et les rendait responsables de tous les problèmes du monde. Il avait grandi à Vienne où les juifs jouaient un rôle de premier plan dans la vie politique et culturelle de la ville. Il rendait les juifs plus particulièrement responsables du fait que l'Allemagne avait perdu la première guerre mondiale. Hitler disait au peuple allemand qu'il aurait pu gagner cette première guerre mondiale si l'Allemagne n'avait pas été "poignardée dans le dos" par les juifs et leurs conjurés.

Cette haine des juifs d'Hitler était si profonde que plusieurs de ses biographes l'ont décrite comme étant une véritable obsession. Albert Speer, qui était un confident et un proche d'Hitler, écrivit en 1977 :

La haine des juifs était le moteur principal d'Hitler et un point central, peut-être même le seul élément qui le motivait. Le peuple allemand, la grandeur allemande, le Reich, rien de cela ne comptait pour lui, en fin de compte. C'est ainsi que la dernière phrase de son testament cherchait à nous inciter, nous les Allemands, à haïr les juifs sans merci après cette chute apocalyptique.

J'étais présent lors de la session du Reichstag du 30 janvier 1939 lorsqu'Hitler a assuré que s'il y avait une autre guerre, ce seraient les juifs et pas les Allemands qui seraient exterminés. Cette phrase a été exprimée avec une telle certitude que je n'aurais jamais douté de son intention de la mettre à exécution.

 

12Les Allemands ordinaires étaient-ils au courant des persécutions infligées aux juifs pendant qu'elles étaient perpétrées ?

Dans les années 1930, les persécutions nazies des juifs et d'opposants étaient parfaitement connues en Allemagne. Des nouvelles filmées étaient projetées dans des cinémas dans le monde entier à l'époque et montraient des attaques perpétrées contre des juifs, leurs biens et des synagogues en Allemagne, pendant la Kristallnacht ( La Nuit de Cristal) par exemple. Mais les nazis ont essayé de garder secrets l'extermination des juifs et leurs autres actes de génocide. Alors que les Allemands savaient dans leur ensemble que les juifs avaient été déportés vers l'Est, de grandes parties de la population allemande ne savaient pas qu'ils étaient assassinés.

 

13Les peuples de l'Europe occupée savaient-ils ce que les Allemands faisaient aux juifs à l'époque ?

L'attitude des populations locales à l'égard de la persécution et de la destruction des juifs est allée d'une collaboration zélée avec les nazis à l'indifference ou une aide active apportée aux juifs. Il est donc difficile de généraliser. La situation a varié d'un pays à l'autre. En Europe de l'Est et notamment en Pologne, en Russie, en Roumanie et dans les Pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie), on était bien plus au courant de l'existence de la "Solution Finale" parce qu'elle était mise en oeuvre dans ces régions et qu'une partie de la population locale y participait. En Europe de l'Ouest, la population locale était moins au courant des détails de cette "Solution Finale." Il faut dire que dans chaque pays d'Europe, il y a eu des individus courageux qui ont risqué leur vie pour sauver des juifs. Dans plusieurs pays il y eût des groupes qui vinrent en aide aux juifs, comme le groupe de Joop Westerweel aux Pays-Bas, Zegota en Pologne, le mouvement clandestin d'Assisi en Italie et les habitants du village français du Chambon-sur-Lignon.

 

14Qui sont les "Justes Parmi les Nations"?

"Justes Parmi les Nations" fait référence au non-juifs qui, de leur propre initiative, ont aidé des juifs pendant la Shoah, souvent au péril de leur vie. Il y a eu des "Justes Parmi les Nations"dans tous les pays envahis par les nazis ou qui leur étaient alliés et , grâce à leurs actions, des vies juives ont été sauvées. Yad Vashem, l'institution israélienne qui a autorité en matière de souvenir de la Shoah, décerne des distinctions honorifiques exceptionnelles à ces personnes. A ce jour, après que chaque cas ait été examiné soigneusement, Yad Vashem a reconnu environ 10.000 "Justes Parmi les Nations" répartis dans trois catégories différentes. Parmi eux, à ce jour, soixante-dix musulmans ont reçu le titre de "Justes Parmi les Nations."

 

15Aurait-on pu faire quelque chose pour arrêter le génocide des juifs ?

La manière dont les Alliés ont réagi à la persécution et à la destruction des juifs en Europe a été inadéquate et la voix morale la plus forte, celle du Pape, est restée silencieuse. Le 17 décembre 1942, les Alliés ont condamné les atrocités nazies contre les juifs mais cela a été la seule déclaration faite avant 1944. De plus, rien n'a été fait pour en appeler aux populations locales d'Europe pour qu'elles n'apportent pas leur concours aux nazis dans leur entreprise de meurtre systématique des juifs. On a dit que les Alliés auraient pu bombarder le camp de la mort d'Auschwitz pour ralentir la machine de mort nazie. Mais il paraît peu vraisemblable que de telles mesures auraient pu stopper ni même ralentir de manière significative le génocide des juifs.

 

16Pourquoi les juifs considèrent-ils que la Shoah a été quelque chose d'exceptionnel alors tant d'êtres humains ont perdu la vie dans d'autres catastrophes au cours de l'histoire ?

Sur le plan moral il est injustifié de classer les souffrances humaines pour diminuer l'horreur de formes "moindres." Chaque catastrophe ou acte de génocide a des points communs et des differences avec d'autres catastrophes et génocides. Mais les historiens soulignent que ce qui fait de la Shoah un événement exceptionnel, c'est que cela a été et reste la seule fois au cours de l'histoire où une nation, qui se considérait comme faisant partie des nations soi- disant civilisées, a tenté d'assassiner systématiquement chaque homme, femme et enfant appartenant à une certaine ethnie ou à une minorité religieuse, donnant à ces massacres un but politique, s'efforçant de les trouver et de les détruire partout où ils étaient, que ce soit dans les métropoles trépidantes en Europe ou dans des îles grecques isolées. Et les nazis créèrent un appareil bureaucratique complet pour atteindre leur but.